Fun.; Some Nights

Mais quand la lune de miel se terminera…

**Fun.; Some Nights fun_-_some_nights_album_cover

We Are Young, à moins que vous n’écoutiez jamais la radio ou une station de télévision consacrée à la musique (beaucoup moins nombreuses et de qualités surtout), il est impossible que vous n’avez pas entendu cette pièce.  Cette chanson a eu l’effet d’un tâche de café à la première écoute, rien de bien original, mais qui reste.  Assez «pop» pour passer dans les stations du genre, et assez «rock» pour les autres.  Un succès commercial, sans contredit qui leur a permis de vendre bien de leur album «Some Nights» et faire découvrir leur musique à travers le monde.  Je me suis alors posé la question, est-ce que l’album était à la hauteur de ce «single».  J’ai eu ma réponse sans même écouter le disque, parce que je me suis inspiré de mes expériences ultérieurs, souvent les groupes qui composent un excellent «hit» qui tourne beaucoup trop longtemps, c’est que ces derniers n’ont rien de mieux à offrir.  Le trio de New York nous propose ensuite une pièce éponyme,  pas mauvais, mais pour l’originalité encore, on y reviendra.  Et c’est alors que je suis allé chercher réponse à la source.  Je n’avais point d’attente, alors je ne pouvais être déçu, et pour ce qui est du reste, je n’ai pas été impressionné du tout.  Je ne peux nier leur énergie qui se ressent dans leur musique et le travail des arrangements pour chaque morceau de ce disque (les instruments différents y sont très nombreux).  C’est très irrégulier dans l’ensemble et tout ce joue dans les premières et les dernières pièces de l’album (hormis l’affreuse Star concluant le tout).  Le début est composé des deux gros «hits» cités plus haut et disons que j’avais déjà eu ma dose de ses dernières pour au moins quelques années avant de commencer mon écoute.  Carry On à la suite a attiré mon attention, mais pour le reste, le milieu est une longue pause à l’attente de All Alright et One Foot.  Bilan, seulement la moitié m’a intéressé, c’est bien peu.  Je mentirai en disant que ce groupe n’est pas voué à un bel avenir, mais j’espère pour eux qu’ils ne deviendront pas les victimes du «monstre» qu’ils ont crées avec We are Young.  Les amateurs vont attendre avec impatience son successeur, peut-être en vain.

Laisser un commentaire

Tatutime |
Maplaylist |
Fg12music |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Speedcorhefe
| Hillfloorinsei
| Somarante