Muse; The Second Law

Je suis désolé, mais je n’aime pas

**1/2Muse; The Second Law muse_2nd_law

Est-ce que la première impression est souvent la bonne?  Les honnêtes personnes répondront oui.  Une chose encore plus vraie est qu’il est très difficile de briser une première impression.  On est sans cesse distant, enveloppé par une carapace de préjugées et de réticences.  Parfois pur le bien, mais des fois on peut manquer une incroyable opportunité.  Je dois l’avouer, je n’ai jamais été un grand amateur de «Muse». Peut-être le côté atmosphérique trop prononcée, peut-être la simplicité de leur art.  Je n’aime pas, et j’en suis navré.  Par contre, je peux apprécier leur aspect «progressif» visitant parfois le «rock» et le «metal» (trop souvent «l’électro» par contre).  Je mentirais en disant que «The Second Law» est mauvais parce qu’il vise droit au but, c’est entraînant.  Beaucoup plus «écoutable» que «The Resistance» qui sonnait comme une cacophonie à mes oreilles.  La bande de Matthew Bellamy ont concocté une galette qui sera plaire à coup sûr, mais encore est comme toujours, cela se promène dangereusement trop.  On a droit à des rythmes très lourd et on tombe ensuite dans des pièces qui sont à une note près de se retrouver dans un club (Madness pour ne nommer qu’elle).  Même Matthew laise parfois son micro au profit du bassiste sans être un défaut par contre parce que Liquid State a été un de mes seuls moments agréables avec Supremacy .  On joue les éloges de «Depeche Mode», et oui, ça marche au près d’une grande clientèle, parce que leur côté commercial et accessible sans compter que ce trio anglais sont de véritables «bêtes de scènes», ils réussiront encore et toujours à faire plaisir à la majorité.  Mais pour moi, ils n’ont pas encore mon approbation, et je crois qu’ils vivent très bien sans elle.

Laisser un commentaire

Tatutime |
Maplaylist |
Fg12music |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Speedcorhefe
| Hillfloorinsei
| Somarante